Fast, easy and free

Create your website now

I create my website

Les galeries souterraines d'eau de
source de Fontenay-aux-Roses (2017-2019)

 

Voir aussi :                                                                                          © Tous droits réservés ©    

 

  Le site principal avec ses plans et ses photographies                                                                   colettejunier@hotmail.fr

 

 

Chronologie des événements de l'année 2019 

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

Les galeries souterraines d'eau de
source de Fontenay-aux-Roses (Suite2)

 

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

1- Paléographie – quiz et aide

      Nous recherchons des aides pour transcrire des textes anciens en provenance de diverses archives relatant l'histoire de notre ville et de ses constructions, activité indispensable pour reconstituer l'historique des ouvrages souterrains de notre commune. La connaissance du latin serait un plus, car les archives antérieures à 1538, date d'introduction du français dans les textes administratifs, sont en latin. Le clergé était alors le principal propriétaire foncier.

 

      Vous pouvez télécharger ce  DOCUMENT .

Il contient cinq échantillons d’écriture de difficulté croissante : 4/5 = excellent, 5/5 = fabuleux.

 

N’hésitez pas à nous contacter afin de proposer votre aide.

Nous avons de nombreux documents à transcrire, de préférence sur support informatique.

Certains sont très lisibles.

 

Nous vous en remercions par avance.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

2- Recherche du petit abri anti-aérien sous le gymnase du parc Ste Barbe

 

Quelle aventure, et quelle réussite !

 

     Nous savions qu’il était sous le gymnase du parc Ste Barbe car des tampons en fonte avaient été remarqués sur le terrain en 1947 quand la commune de Fontenay avait voulu réaliser un terrain de sports en plein air.

Puis le plan en a été établi en 1968 juste avant la construction du gymnase sur le même emplacement.

Mais, alors que pour le premier abri une ligne de tilleuls toujours debout en 2019 était dessinée sur le plan, pour le 2ème abri, nous n’avions aucune information.

 

     Et il était impossible de percer le sol du gymnase, car il était amianté et encore en activité jusque fin juin. Pourtant, localiser l’abri était d‘autant plus urgent que la réfection du nouveau gymnase exigeait de couler de nombreux pieux pour soutenir le plancher. Ils seraient alors nombreux à traverser les cavités de cet abri. Et une immensité de m3 de béton aurait alors été nécessaire pour remplir ces cavités avant de couler ces pieux.

 

      Alors une idée de génie vint aux chercheurs : percer dans les 8 fourreaux des poteaux de volley-ball avec une longue et épaisse mèche. Ils l’ont fait le samedi 2 mars et ont trouvé une cavité, vérifiée par l’endoscope qui a permis de voir et filmer l’intérieur de l’abri. Puis ils ont passé le tachéomètre le 9 mars pour établir un plan exact. Ils ont ainsi réussi à localiser une issue de secours de l’abri qui, quelle chance !  était en dehors du gymnase, au nord, sous de la pelouse.

 

      S’en suivit une réunion des services techniques municipaux et de l’architecte où Robert Bayle, membre très actif de notre association, leur a présenté les plans de l'abri. Ils furent tous très étonnés de cette découverte et de la précision des plans. 

 

 


Son exploration

 

Elle eut lieu le samedi 16 mars 2019 après-midi

   Nous avions invité le maire Laurent Vastel, Muriel Galante- Guilleminot, maire adjoint à la culture et au patrimoine, Emmanuel Infanti, photographe de la ville et enfin Gilles Thomas, le grand connaisseur du sous-sol parisien, invité spécialement pour cette grande occasion.

     La sécurité avait été assurée, comme pour le premier et grand abri, par des spéléologues du groupe ABIMES d’Issy-les Moulineaux : Anne, Christophe et Emeric.

 

 

 

 

 

      Tout en béton gris comme le premier abri, il est parfaitement conservé.

Il développe 90 m de galeries dans une suite de tronçons d’environ 5 m de long, perpendiculaires les uns aux autres.

Il ressemble au précédent, équipé de tinettes (WC d’époque) et d’issues de secours qui comportent des barreaux métalliques pour remonter et sortir.

 

     Il semble que la mairie de Fontenay-aux-Roses ait la volonté de le mettre en valeur et d’en permettre des visites par la suite.

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

3- Article pour la revue "DE BELLO" 

 

   

      Début mars 2019 Gilles Thomas, spécialiste du sous-sol parisien qui a publié en particulier le livre "Abris souterrains de Paris", nous a proposé de rédiger un article dans la revue de l’association DE BELLO, parue en juin 2019.

Le thème en était la Défense Passive dans la région parisienne.

 

      Nous avons donc proposé un texte qui synthétise l’état de nos connaissances et de nos recherches sur les abris anti-aériens de Fontenay-aux-Roses avec l’historique, les usages, la localisation, la redécouverte et leur exploration.

 

     Un tiré à part de cet article sera offert aux adhérents de notre association pour l’année 2019 et un exemplaire de la revue complète sera offert à nos membres bienfaiteurs.

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

4- Les drains COLBERT, un patrimoine exceptionnel

 

      Nous avons la chance inespérée que ces ouvrages construits par Colbert en 1675 soient encore en parfait état sur une portion d'environ 200 mètres. Ils constituent un rare exemple de la technique des aqueducs drainants (technique très spécifique).

      Nous poursuivons, avec nos matériels (plateforme vidéo, tachéographe, robot), la découverte des différents tronçons à partir des regards encore existants que nous découvrons.

Ainsi :

  • le regard R19 débouche sur une chambre de répartition des eaux.

Nous avons pu le localiser sous 25 cm de terre, dans une propriété privée. Son ouverture est prévue en coopération avec le conseil syndical de l’immeuble.

 

  • le regard R14 a été localisé sous un trottoir de la rue de la fosse Bazin.

 

  • le regard R10 a été localisé sous un trottoir de la rue Boris Vilde.

L’ouverture de ces deux derniers regards est prévue en coopération avec les services techniques municipaux.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

5- Participation aux journées "Découverte de l’eau" les 4 et 5 juin

 

 

    L’association Labyrinthe nous a invités à participer à leurs journées "Découverte de l’eau" destinée aux élèves des écoles primaires de Fontenay-aux-Roses. Notre stand était appelé "Le Bar à eaux" et concernait l’eau de source, telle qu’elle était utilisée autrefois.

 

      Les enfants ont compris pourquoi il y avait tant d’eau à Fontenay-aux-Roses, tant de sources, de fontaines, de puits, d’aqueducs autrefois… Et en plus d’être utile aux hommes et au bétail, l'eau était indispensable pour éteindre les incendies.

        Ils ont reconnu également, sur les photos, les rats qui habitent dans les aqueducs, les poissons rouges dans les bassins, le héron qui essaie de les attraper, les castors des bords de la Bièvre…

 

      Puis les enfants ont terminé par un jeu de mots croisés affiché au mur : source, aqueduc, puits, fontaine…

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

6 – Affaissement au 23 Avenue Lombart

 

    Un petit affaissement s’était produit il y a quelques années dans la cour de la "Maison des Entrepreneurs", ancien hospice Boucicaut. Cette zone faisait autrefois partie de la propriété du seigneur DEVIN qui y avait aménagé de nombreux ouvrages hydrauliques afin d’alimenter en eau ses potagers et ses jets d’eau avec de l'eau de source. Des aqueducs voûtés sont mentionnés dans les actes de vente de ces terrains, documents de 1859.  

    De ce fait nous étions curieux de savoir si ce nouvel affaissement était le résultat de l’effondrement d’un de ces aqueducs souterrains.

 

    Une rapide exploration avec notre canne endoscopique nous a montré qu‘il s’agissait d’une ancienne citerne d’eaux de pluie, d’environ 3,40 m au carré. A l’intérieur, son plafond est en forme de voûte maçonnée.

Un rapide sondage vertical à la tige métallique dans la terre de la partie éboulée nous a confirmé la présence d’un amas de pierres, et nous a permis d’estimer une hauteur d’environ 1,80 m au centre de cette citerne.

L’effondrement s’était produit au niveau du passage de canalisations, certainement induit par les eaux de pluie qui s’y étaient répandues depuis la descente de la gouttière et qui avaient déstabilisé son remblaiement.

 

    Nous remercions les responsables locaux de nous en avoir autorisé l’accès, et nous leur avons transmis notre compte-rendu d’intervention.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

7- Reprise des activités cartographiques en zone ENS

 

    La consolidation de nos connaissances dans la zone de l'ancienne Ecole Normale Supérieure nécessite que nous les reportions avec le minimum d’erreur sur un support cartographique.

   Aussi, pour la 1ère fois, nous avons utilisé notre tachéomètre pour relever, à partir d’un seul et même point (le carrefour des aqueducs), la cartographie souterraine des 4 aqueducs et des points caractéristiques en surface sur le parking.

 

     Notre report final sera fait sur un extrait du cadastre, avec une erreur inférieure à 10 cm.

    Nous allons pouvoir y positionner, de façon plus rigoureuse, les plans et croquis des galeries en étoile de 1759.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

8- Le "Forum des Associations"

 

       Le dimanche 8 septembre 2019, notre association a participé à ce forum comme chaque année. C'est l'occasion, pour nous, d'établir de nouveaux contacts avec les habitants.


      La municipalité nous avait mis à disposition un grand espace (2 tentes blanches jumelées) ce qui nous a permis de présenter un large panel de nos activités.

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

9- La reconnaissance de l'activité de notre association : le "Prix du bénévolat 2019"

 

          C'est avec une très grande satisfaction que notre association "Les Sources de Fontenay" a reçu, à travers sa présidente Colette Junier, la reconnaissance de ses activités (travail technique, communication, lobbying,  ..). Nous figurons ainsi parmi les sept lauréats du "Prix du Bénévolat 2019".
             Nous travaillons en effet sur 3 sujets intéressant le patrimoine de notre commune : les nombreuses galeries et aqueducs souterrains dans la zone de l'ancienne Ecole Normale Supérieure, les aqueducs drainants réalisés par COLBERT, les abris anti-aériens de la 2ème guerre mondiale sous le gymnase du Parc.

 

     Notre travail porte essentiellement sur 4 thèmes : recherches en archives, localisation, exploration virtuelle avec nos outillages ou exploration physique si les conditions le permettent, puis cartographie.

 

Mais nous avons besoin de l'aide de la municipalité essentiellement pour:
  • faciliter notre intervention tant en lieu privé que public (par exemple: ouverture de regards sur la voie publique),
  • éviter toute destruction des vestiges découverts, car ce patrimoine local mérite d'être conservé pour les générations futures ....
  • le mettre en valeur (site par lui-même, panneaux patrimoine, expositions, …)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

10- Le programme des "Journées Européennes du Patrimoine"

 

        Comme chaque année, nous serons présents du vendredi 20 au lundi 23 Septembre inclus dans la salle Ste Barbe au 10 bis, place du château Ste Barbe.

 

Outre l’ensemble de nos activités, nous présentons cette année :

 

  • la recherche et exploration des deux abris anti-aériens de la Défense Passive situés sous le gymnase du Parc,

  • la recherche et exploration des aqueducs drainants réalisés par COLBERT, qui étaient destinés à l’alimentation en eau potable de Sceaux et de son château,

  • les outillages réalisés par l’association pour localiser et explorer virtuellement des cavités.

 

Ouverture et visite libre de 9h30 à 12h et de 14h à 18h

Visites guidées de l’exposition à 10h et à 15h (durée 1 heure)

Démonstration du fonctionnement de notre robot explorateur uniquement les samedi 21 et dimanche 22 à 11h et 16h après la visite guidée de l’exposition.

  {10 septembre 2019}

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

11- Les Journées Nationales de l'Archéologie

 

        Elles se sont déroulées le samedi 15 juin 2019 au matin avec un beau soleil. Nous avons installé l’exposition sur le parvis et sous l’auvent du marché couvert comme les autres années, en haut des marches.


        Les panneaux de présentation des abris de la seconde guerre mondiale étaient le clou de cette exposition. Notamment le panneau dédié au 2ème abri, en parfait état, et exploré le 16 mars 2019 (cf. paragraphe 2) avec son plan et ses photos très émouvantes.

 

         Colette, s’accompagnant à la guitare, nous a interprété le chant de la déportation :

 

 

« Bruits des chaînes, bruit des armes,                Sentinelles jour et nuit,
Et du sang, des cris et des larmes,

La mort pour celui qui fuit.
O terre de détresse, 
Où nous devons sans cesse,
Piocher, piocher. »  

 

 

Et toujours, bien sûr, nos dernières découvertes sur les sources, les puits, les fontaines, les aqueducs souterrains anciens de notre ville…

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

12- Les Journées Européennes du Patrimoine du 20 au 23 septembre 2019

 

        Notre exposition montrait de nombreuses photos des abris

de la seconde guerre mondiale situés sous le gymnase du Parc

qui est en rénovation, le drain Colbert (petit aqueduc de 70 cm

de haut) situé aux Vaux-Robert (rue Pasteur, rue Boris Vildé),

les puits anciens, les fontaines, les sources, la pompe restaurée…

  

La présentation de nos outillages a montré que nous pouvions:

 

  • inspecter sur 360° depuis le fond d’un regard grâce au
    ‘plateau vidéo’ de Robert équipé d’une caméra haute définition, d’un éclairage piloté et d’un télémètre laser,

 

  • voir ce qu’il y a derrière une paroi au travers d’un tout
    petit trou grâce aux endoscopes de Jean-Claude,

 

  • réaliser des mesures d’angle et de distance afin de dresser une cartographie précise des lieux (en surface ou sous terre) grâce au tachéomètre de Guy,

 

  • inspecter de petits aqueducs souterrains avec le robot filoguidé développé par Jean-Claude.
    Une démonstration avec projection vidéo des images réalisées par sa caméra a surpris les visiteurs par les possibilités d’évolution du robot et la qualité des images restituées… Sur la photo jointe, le robot se dirige vers la plaque blanche à droite et va tenter de l’escalader.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

13- Une visite de reconnaissance à Meudon le 18 octobre 2019

 

 

      Dans le bois de Meudon, les membres de l’association Arhyme ont découvert il y a quelque temps un regard enfoui sous un monticule de
1 mètre de terre. Ils en ont soulevé le couvercle et ont aperçu une cheminée débouchant dans une galerie. Ils ont installé une réhausse jusqu’à la surface, une échelle et un tampon fonctionnel, afin d’en faciliter l'accès.

 

      Le 18 octobre dernier, nous les avons accompagnés dans l'exploration de cette galerie, assistés de spéléologues. Ceux-ci ont dégagé quantité de terre pour ouvrir un passage à travers les sédiments accumulés et tenter de progresser le plus loin possible dans l’aqueduc. Cette opération n'a pu être terminée dans la journée.

 

      Nos amis d'Arhyme vont continuer la désobstruction de la galerie. Lorsqu'ils auront suffisamment progressé, nous y reviendrons certainement avec nos appareils, au moins nos endoscopes et télémètre laser, pour voir ce qu’il y a au-delà.

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

14- Une première visite à Nanterre

 

 

        La Société Historique de Nanterre débute dans la recherche

de ses réseaux hydrauliques anciens, comme le fait Arhyme à Meudon. Chez nous, à Fontenay-aux-Roses, Les Sources de Fontenay les recherchent déjà depuis plusieurs années.

 

      A Nanterre, l'élément déclencheur fut la découverte d'un aqueduc ancien par la Société du Grand Paris lors de travaux préparatoires à la création de la gare de la Boule sur la ligne 15. Cet aqueduc se cachait sous un banal tampon d'égout. Une fois le couvercle en fonte ouvert par un employé communal, nous avons descendu notre plateau vidéo pour voir ce qu’il y avait à 5 m sous terre, en bas de la cheminée.

 

 

        Nous y avons vu un courant d’eau et un petit aqueduc en pierres meulières d’environ 80 cm de hauteur avec une voûte en plein cintre. Puis le tachéomètre fut descendu à son tour pour permettre d’en établir la carto-graphie grâce aux mesures enregistrées par notre ordinateur.

        Enfin trois spéléologues sont descendus et ont pu en parcourir environ 70 mètres. Ils ont pris des notes, de nombreuses photos et des séquences vidéo. Au bout d’1h30 environ, ils sont remontés très sales car ils ont dû cheminer dans de l’eau et de la boue. A l’autre extrémité, ils ont localisé une chambre spacieuse en pierres taillées blanches, équipée de vannes, et puis un mur qui obturait l’aqueduc.

 

        Après analyse et synthèse de notre moisson d’informations que nous présenterons à la Société Historique de Nanterre, nous reviendrons pour continuer nos recherches et découvrir ce qu’il y a au-delà de ce mur…
A noter que ces travaux sont suivis avec intérêt par le conservateur en chef du patrimoine SRA/DRAC Ile-de-France (Hauts-de-Seine/Marne-la-Vallée).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

15- Un vote au Conseil Municipal pour "Les délaissés de l'Université Paris-Sud"

 

 

 

        Lors de sa séance du 14 novembre 2019, le Conseil Municipal, à l’unanimité

des suffrages exprimés, a approuvé l’acquisition par la commune des parcelles cadastrales S107, 106, 109 et 138 d’une surface totale de 612 m2 appartenant au Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche.{Réf. CR CM du 14 novembre 2019}.
Ils constituent le terrain des jardiniers de l'ancienne Ecole Normale Supérieure et
sont situés en bordure de la Coulée Verte.    

 

 

        Son appartenance à la ville facilitera nos recherches sur la partie sud-ouest
du réseau d’aqueducs souterrains de l'ancienne Ecole Normale, ainsi que la mise en valeur de 
ceux-ci grâce à un accès direct depuis la coulée verte.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

16- Un accés aux aqueducs de l'ancienne Ecole Normale Supérieure grâce à HDS Habitat

 

    Nous avons reçu début décembre une lettre de Monsieur le Directeur général de Hauts-de-Seine Habitat qui nous informe de la création d’une trappe sécurisée avec échelle de descente sur la fosse maçonnée de l’ancienne serre.

 

    Cette fosse, d’une hauteur intérieure de 2,30 m, permettra d’accéder à la galerie nord qui la longe.

 

    C’est en effet Hauts-de-Seine Habitat, grâce à une autorisation de l’Etat, qui a rénové en 2011 et 2012 la partie nord du site de l’ancienne Ecole Normale Supérieure à l’angle de la rue Boucicaut et de l’avenue Lombart : bâtiments, terrain et la création d’un parking pour la résidence universitaire Olympe de Gouges.

 

       La lettre, datée du 2 décembre 2019, nous annonce les travaux pour 2020.
       Nous remercions très vivement Monsieur le Président et Monsieur le Directeur général, car nous pourrons enfin accéder aux aqueducs sauvegardés.

       Nous pourrons alors, avec l’aide de spéléologues avertis, parcourir les galeries, découvrir la citerne et ce qui en part vers l’aval, et ainsi établir un état des lieux.

       Et ensuite, il faudra nettoyer et enlever beaucoup de boue et de terre.

       C’est un patrimoine très riche d’environ 200 m de d’aqueducs en pierres meulières de 1,20 à 1,60 m de haut, dont la dernière partie a été construite vers 1760 par le seigneur Jacques Devin.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

17- Une année 2020 prometteuse

 

Nos actions à venir:

 

  • Tout d’abord une exploration de deux nouveaux regards de la galerie drainante (drain Colbert) aux Vaux-Robert à Fontenay-aux-Roses situés sur la voie publique.
    Nous utiliserons la toute dernière version de notre robot filoguidé présenté aux journées du patrimoine en septembre 2019.
  • Une poursuite de l’exploration de quelques points difficiles d’accès avec l’aide de nos endoscopes à MEUDON.

  • Une aide au Service Historique de Nanterre (SHN) en collaboration avec les spéléologues d’Issy-les-Moulineaux, pour la localisation, l’inspection et la cartographie d’aqueducs anciens de leur ville.

  • A la suite de la décision de ’’Hauts-de-Seine-Habitat’’, la création d'un accès aux aqueducs de l’ancienne Ecole Normale Supérieure à l’intérieur du parc (cf. paragraphe 16), l'établissement d'un premier état des lieux. Là aussi, nos amis spéléologues d’Issy-les-Moulineaux nous apporteront leur soutien.

 

Notre site WEB gratuit arrivant à saturation, nous en créerons un nouveau qui sera associé à un nom de domaine réservé et à une adresse de messagerie. Pendant sa phase de construction, il assurera un lien avec le site actuel.

 {31 décembre 2019}

 

Si vous appréciez nos activités, nous vous invitons a :

- nous soutenir en adhérent à notre association,

- à nous rejoindre. 

 

 

 

Pour retourner au site principal , cliquez ici